Bilan Montreal 3 mois après

Premier vrai bilan de ma venue au Canada, entre rêve et réalité…

Avant de partir au Canada et d’avoir mon PVT, j’avais vraiment envie de changer de vie. On m’avais tellement parlé du Canada comme la Terre promise où il était facile de trouver un travail et que la qualité de vie était bien meilleure.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

IMG_9770 2

Travail et optimisation du temps

Je suis venue au Canada en ayant pour objectif de pouvoir réaliser mes projets professionnels, c’est-à-dire trouver un travail dans le marketing et développer mon blog, mais également pouvoir découvrir le pays et parler anglais.

Je dois dire que le chemin est semé d’embûches, ce n’est pas si facile de trouver un travail dans la communication/marketing, et des fois j’ai l’impression que c’est aussi difficile qu’en France. Bien sûr certains y arrivent !

On m’a dit que c’est parce qu’il faut une première expérience canadienne de 6 mois, et des petits détails jouent comme avoir un numéro de téléphone canadien pour que les recruteurs te rappellent… Je ne peux pas vraiment dire si c’est vrai à l’heure actuelle.

J’ai eu un entretien pour le poste de Social Media Specialist, un poste qui m’intéressait grandement. Mais le recruteur m’a dit qu’il fallait être opérationnelle tout de suite pour ce genre de poste et qu’une expérience de blogueuse ne suffisait pas. J’ai donc réfléchi à trouver une formation en e-marketing sur Montréal ou même sur Strasbourg, car c’est quelque chose qui m’attire vraiment et qui pouvait également me servir pour mon blog, j’ai envisagé de rentrer en France en septembre et faire un Master car je ne voulais pas rester à Montréal pour rester à Montréal mais pouvoir avancer sur ce projet.

Je travaillais en France dans la vente dans une société américaine et j’ai réussi à faire un transfert à la dernière minute, en arrivant j’ai fait le choix de continuer ce même emploi pour avoir de l’expérience et un revenu, car je me suis rendue compte que la vie est quand même assez chère et que les petites économies peuvent s’envolaient rapidement. J’ai donc commencé deux semaines après mon arrivée avec des semaines de 39 heures. J’ai fait le choix aussi d’habiter à Montréal alors que mon travail est à Laval, et comme je n’ai pas de voiture cela prend presque 3h30 par jour de transport en commun, donc je suis fatiguée, et le temps n’est pas optimisé pour réaliser mes vrais projets.

Depuis peu je suis passée à 22h par semaine, et pendant mes jours de congés j’essaie de faire beaucoup de vidéos et de photos de la ville, et finalement j’ai énormément de contenu mais je n’arrive pas à le gérer. J’ai l’impression que je veux faire trop de choses et que je n’arrive à rien, j’essaie de me recentrer sur le principal. Je suis un peu déçue également car je n’ai pas vraiment le temps de voyager et découvrir le pays car c’est rare d’avoir deux jours d’affilé.

observatoir ville marie 1

Montréal et vie sociale

La ville est tout simplement GENIALE, l’été il y a toujours quelque chose à faire.

Il n’y a pas une semaine sans un festival ou une animation en ville, des fois il y en a trop de choses en même temps, on ne sait que choisir. Ca peut-être même fatiguant toujours d’être entouré d’autant de monde, surtout quand vous devez rentrer chez vous en métro sans clim et que vous êtes compressés même à 23h.

J’ai l’impression de ne pas trop voir les Québécois dans la ville, peut-être parce qu’en tant que nouvelle arrivante je joue la carte touriste. J’ai l’impression également que si vous avez un intérêt commun, vous arrivez mieux à connecter c’est le cas avec une de mes collègues de travail qui a un blog également.

Grâce à mon travail j’ai quelques connaissances, et il y a également toujours possibilité de rencontrer des gens. C’est beaucoup plus facile avec des français, car il y a cette solidarité d’expatriés, et on se rend compte qu’il y a pleins de personnes qui sont dans la même situation. Sur Facebook il y a un groupe de Pvtistes à Montréal qui propose de se rencontrer, et si vous cherchez vous trouverez toujours une connaissance d’une connaissance qui vit à Montréal. J’ai pu rencontré comme cela la cousine d’une amie. Je suis également en colocation avec une française, ce qui m’a beaucoup aidé pour connaître des endroits.

J’ai fait des choses que je n’aurais jamais faite en France, comme aller dans un Book Club et rencontrer des gens de tout horizon, car c’est ça également Montréal, c’est une ville très cosmopolite et on sort de sa zone de confort.

Je me rends compte que je vis plus comme une touriste qui veut tout tester et tout voir à Montréal pour ne pas en perdre une miette avec l’impression que le temps est compté. En effet, je sors prendre des photos, je suis émerveillée à chaque feu d’artifice, chaque moment est une occasion de prendre une photo et de vous la partager.

observatoir ville marie 2

Rentrer ? Rester ?

Je dois dire que pour le moment j’ai peur de manquer quelque chose en rentrant en France, je suis partie en espérant avoir une vie de rêve comme dans un film, mais finalement la réalité est tout autre. Je ne suis pas convaincue que je ferais ma vie ici, mais j’ai envie de profiter de mon expérience. Si je n’arrive pas à trouver un travail dans le marketing j’espère au moins voyager. Ce ne fait que 3 mois que je suis là, peut-être faut-il être patient.

Après ce sont vraiment les premières semaines qui sont très dures, je ne trouvais pas d’intérêt d’être ici et je trouvais plus d’inconvénients que d’avantages, je me disais qu’en France on était pas si mal. C’est dur d’être loin de sa famille, de ses amis et de son amoureux. On nous vend le Canada comme étant la Terre promise, il y a d’ailleurs un documentaire qui s’appelle French PQ en ce moment qui est assez intéressant. Mais je dois vous dire que ce n’est pas le monde des bisounours. Quand on y réfléchit, la vie est assez chère (je ne compare pas par rapport à Paris), mais par exemple avec Strasbourg, certes les loyers sont moins chers et les appartements sont plus grands. Mais bien manger coûte cher, les habits et les forfaits téléphoniques aussi… Les expatriés vivent souvent en colocation, et certaines de mes connaissances s’habillent en friperie.

Cela dépend où vous travaillez mais dans les commerces on travaille du lundi au dimanche, personnellement il m’arrive aussi de travailler jusqu’à 22h, je travaille 5 jours par semaine en faisant 22h, des fois je fais que 4h dans la journée, et je n’ai jamais de jours d’affilé. Je m’aperçois qu’on est chanceux avec nos 5 semaines de congés, ici c’est seulement deux semaines, et pour voyager c’est plus compromettant, souvent les français rentrent chez eux en été, et ne vont pas forcement voyager ailleurs.

Je dois dire les gens sont plus détendus qu’en France, on se sent moins oppressé, et pour ma part travailler dans un commerce c’est beaucoup plus agréable car les clients sont tellement plus sympa.

Ce qui est rassurant c’est de lire qu’il y a également des gens dans la même situation, j’ai lu des blogs où leur expérience au Canada n’est pas forcément idyllique et qui pensent rentrer en France ou qui sont déjà rentrées. Quand on est PVTistes j’a l’impression qu’on est obligé d’aimer son expérience à fond, que c’est un gros mot de vouloir dire qu’on souhaite rentrer et que la France c’est nul.

Je ne regrette pas du tout d’être partie. L’expérience me permet de connaître des gens, une autre culture, de parler un peu anglais, de faire des sorties différentes, de découvrir, et de réfléchir à ce que j’avais envie de faire. Je suis fière de me dire dire que j’ai osé tout quitter, de me remettre en question et de voir que le matériel n’est pas le plus important. Je souffre tout de même de louper certains événements, pas plus tard qu’hier il y avait le mariage d’un ami et j’avais le coeur serré de ne pas pouvoir y être.

J’ai pu m’apercevoir de tous les avantages d’être en France : CP, temps de travail, ticket restaurant mais aussi prix des vêtements, remboursement, …

J’avais envie de vivre à l’étranger, j’ai toujours envie de le faire, il y a également d’autres pays à visiter, et c’est vrai qu’avec nos vacances en France on peut également parcourir le monde.

Je ne sais pas quand je rentrerais à l’heure actuelle, je n’ai pas tout à fait encore les idées au clair.

Je vous laisse avec cette vidéo de mes premières semaines à Montréal où je visite la ville.

Si vous également PVTiste, n’hésitez pas à partager avec moi votre expérience et votre ressenti !

N’hésitez pas à me suivre sur Instagram et Facebook.

5 commentaires sur “Bilan Montreal 3 mois après

  1. Super ton article! Moi aussi je suis française expatriée à Montreal depuis un an maintenant. Ca serait cool de discuter si ca t’intéresse 🙂

  2. C’est un super compte-rendu que tu nous as fait! Je pense que l’expatriation n’a rien d’idyllique mais elle apprend tout ce que tu cites dans ton article à savoir globalement prendre du recul sur ce que nous avons ici chez nous et sur ce que les autres ont chez eux en comparaison.
    Comme je t’avais dit une fois sur IG je pense aussi qu’il faut que tu sois patiente et que tu te laisses un peu plus de temps pour tout ce qui concerne les voyages. 3 mois c’est déjà ça mais c’est aussi très court en même temps.
    Tu as l’air de faire beaucoup de choses et de vivre, c’est déjà très positif! Je te souhaite de poursuivre ce séjour de cette façon! Gros bisous!

    1. Oui tu as tout à fait raison, on ne peut pas tout avoir en 3 mois, s’intégrer, trouver le boulot de rêve … surtout que finalement même si c’est la même langue ce n’est pas la même culture. On raconte tellement de choses sur le Canada que des fois tu crois naïvement que tout est vrai et je pense que j’étais impatiente de pouvoir enfin trouver un job dans ce que je voudrais faire. En tout cas je profite de tout ce que je peux prendre ici 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s